L'univers de Marie

L'univers de Marie

Libre d’avoir des enfants et d’aimer la fête des mères …

 

Je plaide coupable …


Voilà Je suis coupable d'un crime atroce…je suis maman  et j’adore la fête des mères …

J’étais stérile …pourtant comme toutes les femmes j’aspirais à la liberté d’avoir des enfants quand je voulais …comme je voulais …avec qui je voulais… et autant que j’en voulais !

Alors je me suis battue pour cette liberté contre la nature …contre mon corps…contre l’avis de gens bien intentionnés …qui ne voulaient que mon bien …qui disaient ça pour moi !!!

J’ai gagné … je l’ai eu cet enfant ! mais avec lui j’ai perdu l’espoir d’en avoir d’autres…pourtant j’en voulais 6 une équipe de basket avec son remplaçant ..Et oui c’était mon trip à cette époque !

J’ai porté cet enfant quelques mois ce faisant j’ai signé avec lui un contrat à durée indéterminé !

Comme chaque maman qu’elle ait 1 ou plusieurs enfants

Mais hélas pour les mères de famille nombreuses le contrat n’est pas si simple à honorer car il comporte une clause « regard des autres »

Les jugements vont bon train face à ses femmes qui aiment et qui souhaitent avoir plusieurs enfants !

On les culpabilise pour tout …ce qu’elles font …ce qu’elles ne font pas …quoi qu’elles décident c’est mal...

Coupables d’être trop abusives, castratrices, surprotectrices, pas assez présentes, trop présentes...

Bref, jamais comme il faut.

Il n’y a pourtant pas de quota BB que je sache ? Mais à en croire certaines personnes, seules les pauvres femmes soumises, sans liberté, qui oublient leurs vies de femme, leurs corps, leurs sexes… 

peuvent ainsi faire des « mioches »  à tour de bras …

On ne leur à surement pas appris à ces décérébrés qu’un enfant ça pouvait se faire par et avec amour !

Non ! Être mère de plusieurs enfants n’est pas une maladie honteuse ni une tare !

Je ne considère pas que mon amie qui a eu 6 enfants soit responsable de ma stérilité …

Au contraire je l’envie et plus encore je l’admire …

Car devenir mère en restant femme et libre, n’est pas aussi facile que ça ! (j’en sais quelque chose)

Depuis des décennies, les femmes ont gagné le droit de ne plus être obligées de choisir entre maternité

et indépendance financière ou affective.

Je connais bien des femmes qui en voudraient des enfants et même qui en voudraient beaucoup…

J’en connais aussi qui voudraient les garder …et qui aimeraient tant que la fête des mères soient de la joie encore et encore longtemps… plutôt que le cauchemar que la vie leur octroie !

Je pense aux mamans de soldats disparus ! Aux femmes qui ont perdu leurs enfants …A celles qui vont les perdre… toutes celles qui voudraient tant qu’on leur fasse encore la fête des mamans…

Alors les agiles de la critique, les donneurs de leçons, les aigris... est-ce parce que vous n’avez pas pu ou pas su concilier vos vies de femmes libres avec vos vies de mères que vous en voulez à celles qui l’ont fait ?
Laissez nous à nos bonheurs de mamans !

Libres de fêter ou non cette fête qui remonte à la nuit des temps,  puisque selon WK  « les premières traces de célébration en l'honneur des mères sont présentes dans la Grèce antique »

Il faut arrêter de prendre des raccourcis avec l’histoire …il faut arrêter les interprétations malsaines

Il faut arrêter de juger autrui selon des critères éculés qui sentent le moisi !

Nous sommes en 2012 … les vieux clichés "soixantuitar" ont vécus !

Les femmes assument leur liberté

de ne pas avoir …ou d’avoir un …deux… ou plein d’enfants !

et de fêter ce qu'elles veulent...




04/06/2012
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres