L'univers de Marie

L'univers de Marie

C’est dur …mais c’est la vie !

Après une longue carrière vouée aux autres !

Je pensais avoir tout vu …tout lu …tout entendu !

Eh bien non ! C’est tant mieux me direz-vous, d’apprendre encore et toujours,

je suis d’accord !

Mais apprendre sous le clavier d’une personne qui s’est assis à votre table, que vous avez présenté à votre famille, avec qui vous avez passé de bons moments (enfin vous y avez cru) qui vous a confié ses difficultés avec d’autres, que vous avez soutenu dans des moments difficiles …

 

Que votre amitié est malsaine, qu’elle se repaît

du malheur d’autrui …


Avouez qu’il y a de quoi vous nouer le cœur !

 

D’autant plus que c’est au moment où j’ai le plus besoin d’aide que cela apparaît …

 

Volonté de nuire ? De détruire ?je ne répondrais pas à ces questions…

 

Si être méchant ne demande pas d’effort…

rester courtoise et relativiser demande beaucoup de maîtrise…

je prends note et je fais mon examen de conscience …

(si tant est qu’une personne malsaine en ait une …)

Alors pour m’aider (oui je suis une adepte de « l’aide »), je me  replonge dans le livre de Jean Maisonneuve, Psychologie de l'amitié,  collection « Que sais-je ? » 2004…ainsi que dans les écrits de Jacques Lecomte, chapitre « Aimer d’amitié » ; dans Donner un sens à sa vie, ed. Odile Jacob, 2007.



Ainsi  je redécouvre que l’amitié entre femmes est basée surtout sur l’échange de confidences et sur l’émotionnel, que ça leurs permet de bénéficier d’un meilleur soutien social, mais aussi, que cela peut générer plus de souffrance en raison de la plus grande sensibilité aux difficultés d’autrui.

 

Car contrairement à ce qu’on peut penser ce n’est pas si facile de soutenir les autres, d’être dépositaire de leurs souffrances …cela peut même gravement  affecter celui qui écoute !

 

Comme le dit le dicton, « c’est souvent dans les épreuves qu’on reconnaît les vrais amis ». Les amis doivent être là quand il faut …sans présence excessive, sans obligations,  savoir écouter les paroles, les silences. Mais il est vrai que l’attitude à adopter dans certains cas n’est pas aussi facile que ça !

 

Qu’elle attitude adopter face à un ami qui vient de perdre un enfant ? Ou une autre dont le mari est très mal ? Doit-on se manifester, chercher à consoler, au risque d’aggraver  le désarroi ?

 

Etre discret…ne rien lui imposer ? Attendre ?  Où se trouve la bonne solution ? Ce n’est pas simple !

 

Qu'est-ce que l'amitié ?

 

« La communication, l'entraide, la fidélité … et surtout, la confiance ! Un lien de bienveillance et d'intimité entre deux (ou plusieurs) personnes, ne se fondant ni sur la parenté ni sur l'attrait sexuel, ni sur l'intérêt ou les convenances sociales - quitte à reconnaître une interférence possible de ces facteurs associés au sens large du terme » (citation du livre de Maisonneuve)

 

Alors si je comprends bien …aider les autres, les soutenir quand ils vont mal, s’intéresser à ses amis en toutes circonstances, les consoler, les défendre, oser  dire ce que l’on pense de certaines situations …serait bien des marques d’amitié et d’affection ?

 

Les souffrances des autres ne me font pas jouir, mais plutôt me blesse profondément ?je n’ai pas besoin d’antidépresseur  « amical » ?

Je sais écouter ?  Zut… je rudoie parfois ?

 

Est-ce que ce que ça ne ressemble pas à de l’amitié ?

Je vais donc continuer d’être ce que je suis pour mes amis, simple, honnête, sincère,  parfois conne (assurément) ! Continuer encore et encore à écouter pour mieux comprendre, à consoler ou à fustiger et surtout à aimer encore davantage. Car pour moi les amis ne sont pas une thérapie (pour ça j’ai un psy) c’est une joie de partager, d’avancer ensemble, en se soutenant face aux aléas de la vie…

 

En me disant,  la chose suivante :

 

« C'est l'insuffisance de notre être qui fait naître l'amitié ; c'est l'insuffisance de l'amitié qui la fait périr »

comme l’écrivait Vauvenargues.

 

NB: je sais qu'en écrivant ce billet ,je m'expose aux injures ,à la malveillance, de personnes,dont la principale activité est de détruire autrui, sous couvert d'un humour "spécial"...grand bien leur fasse !

 

 

 



01/06/2013
28 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres