L'univers de Marie

L'univers de Marie

La fontaine de Saugon

 

Selon la légende, Saint Louis roi de France, aurait frappé le sol de son épée et fait miraculeusement jaillir une source pour abreuver son armée mourant de soif. Par la suite, l'eau aurait guéri les maladies des yeux et des oreilles.
Comme la plupart des légendes, celle de la source miraculeuse de Saugon repose sur un fond historique.
L'événement se situe dans la longue lutte qui opposa, pendant plusieurs siècles, la France à l'Angleterre pour la possession de la Guyenne. Au début du mois de Mai 1242, le roi de France Saint Louis est à Poitiers, à la tête d'une armée de 25 000 hommes. Le roi d'Angleterre, Henri III, débarqué à Royan le 13 Mai, rassemble ses forces et déclare la guerre au roi de France le 16 Juin. Les deux armées se rencontrent au pont de Taillebourg le 21 Juillet, à une dizaine de kilomètres au nord de la ville de Saintes. Les Anglais repoussés se replient en hâte en direction du Sud. Le lendemain, Saint Louis traverse la Charente et la bataille s'engage. Après de durs combats, les Anglais poursuivis par les Français se réfugient dans Saintes. Ils n'y restent que peu de temps car au cours de la nuit suivante ils doivent abandonner la ville pour se replier sur Pons.
Saint Louis les suit dans leur fuite et campe à 7 kilomètres de Pons, à Colombiers. Le 25 Juillet, le Seigneur de Pons se soumet à Saint Louis. Henri in est obligé de poursuivre sa fuite vers la place forte la plus proche, Barbezieux. Là, les hommes du roi de France le rejoignent et le serrent de si près qu'il court le plus grand danger d'être pris et ne s'échappe, dans la nuit du 26 au 27, qu'en abandonnant ses bagages. Par Montlieu, il rejoint Blaye. Saint Louis, toujours aux trousses du roi d'Angleterre, doit passer à Saugon le 28 ou 29 Juillet et établi son camp à Cartelègue en attendant la soumission de Blaye. Henri III, à peine arrivé à Blaye, en repart et s'embarque pour Bordeaux où il espère trouver la sécurité.
Saint Louis n'entre pas immédiatement dans Blaye car il doit faire face à une épidémie de dysenterie qui décime son armée. Lui-même malade il n'est plus en mesure de continuer la poursuite, n reçoit la soumission du Comte de la Marche allié du roi d'Angleterre le 4 Août.
Après un peu plus d'une semaine de repos à Blaye, Saint Louis est capable d'entreprendre la route de retour vers Paris. Il emprunte à nouveau la route de Montlieu, par laquelle il est arrivé et passe une deuxième fois à Saugon. Il se trouve à Tours à la fin du mois. A l'occasion duquel de ses deux passages, Saint Louis a-t-il étanché sa soif à la source de Saugon ? Probablement à l'occasion du premier, lorsque son armée mal en point, venait de traverser les landes de Bussac et était heureuse de trouver une source d'eau vive pour se désaltérer.
A l'époque de Saint Louis la source était encore dans son état naturel, sans aucun aménagement. Le monument actuel et le lavoir sont beaucoup plus récents, ils sont probablement contemporains de la construction de l'église.

Texte écrit par Pierre BISTAUDEAU, Général de l'Armée, passionné d'histoire.

 



25/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 104 autres membres