L'univers de Marie

L'univers de Marie

La fête des voisins

        

Cette fête est due à l'initiative d'Atanase Périfan, qui en avait lancé l'idée en 1999 dans le 17e arrondissement de Paris, avec l'association qu'il avait créée quelques années plus tôt, Paris d'Amis.

Avant 1999 dans de multiples communes belges des initiatives similaires avaient lieu sous le nom de Barbecue de quartierFête de rueDîner des voisins.

Dès 2000, l'Association des maires de France, puis les bailleurs sociaux (organismes HLM), ont appuyé cette initiative qui s'est ensuite développée dans toute la France. De 2000 à 2009, elle a lieu le dernier mardi du mois de mai de chaque année. À partir de 2010, cette fête est organisée le dernier vendredi du mois de mai.

En 2008, après la création de Voisins Solidaires à la fin de l'année 2007, la Fête des Voisins devient une action du programme de l'association.

Ça c’est ce que dit wikipédia …

 


Mais ne vous y trompez pas, il n’a rien inventé Mr Atanase Périfan … Non !! car dans mon village la

Fête des voisins (rien à voir avec la fête du village) existait déjà après guerre (39/45) ! Ma voisine Angèle ! Une alerte jeune fille de 92 ans me l’a raconté !

C’est son père surnommé « Doc No » qui faisait le ramassage des gens dau villaghe anvec sa charrette et soun âne « Bomo ». Il était un peu le chef de l’endret car il avait des dons de guérisseur, et possédait une immense culture générale !

Tout le monde se réunissait dans la plus grande propriété ! Celle d’un gros viticulteur du coin pourvoyeur d’emplois que tout le monde respectait !

Chacun apportait son « fricot » qui une « piatée de  moghettes piates » l’autre « dau gigouri » ou encore de la sauce de « pire » dau feurmaghe, « thieuques cagouilles en sauce roughe » peur finir la galette goulbenèze cassante à souhait qu’on lâchait sur thielle table A’se cassait en mille mourcia et chacun peurnait son boute !

 Bien sûr tout thieu bon repas était largement arrosé de roughe !de bian Dau pinaut et dau cougna

Oh que dit l’angèle ô l’était l’bon temps ô y avait ine accodéouniste qui faiziant d’la musique et jhe

dis qu’on s’remué la couenne la jheunésse ! j hétions beunaise ! et ô lé moè que j’te dis que bein des drôles sont nés amprès quette affaire …pas teurjhou léjhitime !!!!

Angèle me dit qu’il n’existe pas de photos de ces moments là !(ou alors elle n’en a pas souvenir) mais une fois elle a vu une carte postale qui relatait cette fête …

Je ne dirais pas que les gens de mon village ont crées la fête des voisins mais je dis que monsieur machin truc n’a rien inventé

Pour la petite histoire « Doc No » partit un jour, avec sa charrette et son âne, porter sa vendange  à ce qui ressemblait autrefois aux prémices des coopératives d’aujourd’hui !

Le village vit s’en revenir l’âne tout seul …inquiet les gens s’approchèrent de la carriole et trouvèrent

Le pauvre homme DCD entre ses douilles…l’âne l’avait  seul ramené chez lui !! Comme quoi «  âne » n’est pas forcément synonyme « d’imbécile » …


***Certains mots sont en parlanghe Gabaye qui est celui de mon village …



31/05/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 99 autres membres